ban_amrtp
Télécharger l'étude diagnostique du secteur postal au Mali dans le menu Publications / Etudes et Enquêtes || Pour tous problèmes de qualité de service sur le réseau des opérateurs de télécommunications appeler ce numéro vert 80 00 44 44

Statistiques du site

Visiteurs
169
Articles
122
Liens internet
9
Compteur d'affichages des articles
1348707

APPEL A MANIFESTATIONS D’INTERET RELATIF A L'AUDIT DES INFRASTRUCTURES DES OPERATEURS DE TELECOMMUNICATIONS

 

APPEL A MANIFESTATIONS D’INTERET 

 

Objet :Audit des infrastructures des opérateurs de télécommunications

 

 

L’Autorité malienne de Régulation des Télécommunications, des Technologies de l’Information et de la Communication et des Postes (AMRTP) se propose de recruter un Consultant pour mener l’étude citée en objet.

 

L’objet de la mission est de procéder à l’audit des infrastructures de réseaux de télécommunications existantes et à la vérification des éléments qui peuvent être partagés entre les opérateurs de télécommunications au Mali. A cet effet, le consultant retenu aura pour tâches de :

 

·       Faire un inventaire complet de l’ensemble des infrastructures des réseaux,

 

·       de déterminer les caractéristiques et fonctionnalités des équipements installés ainsi que leur niveau de développement technologique,

 

·       d’évaluer la conformité aux exigences normatives et aux prescriptions particulières des cahiers des charges en matière  de construction d’infrastructure génie civil (IGC), d’implantation de pylône, de sécurité électrique, de balisage, de compatibilité électromagnétique, etc.

 

·       d’évaluer au moyen de calculs justificatifs,  de la capacité des infrastructures à recevoir d’autres équipements ou  à être utilisées en partage par plusieurs opérateurs;

 

·       d’évaluer l’état physique [qualité de fonctionnement, niveau d’utilisation (taux de saturation), et degré d’obsolescence] de ces infrastructures installées ;

 

·       de produire un diagramme de couverture pour chaque infrastructure installée ;

 

·       d’Identifier les éléments à partager

 

vPour les réseaux fixes :

 

o   Equipements passifs pylônes, bâtiments ;

 

o   Equipements d’énergie (transformateurs, groupes électrogènes, redresseurs, batteries, panneaux solaires) ;

 

o   Equipements de transmission faisceaux hertziens, stations terriennes et câbles à fibres optiques ;

 

o   Equipements centraux ;

 

o   Réseaux d’accès : câbles (cuivre, FTTC), réseaux sans fil (CDMA, etc.),

 

o   Etc.

 

vPour les réseaux mobiles :

 

o    Equipements passifs pylônes, bâtiments ;

 

o    Equipements d’énergie (transformateurs, groupes électrogènes, redresseurs, batteries, panneaux solaires) ;

 

o   MSC, BSC, BTS, SGSN, Node B, RNC et équipements connexes FH et liaisons FO ;

 

o   Etc.

 

o    

 

Suite à l’état des lieux, le consultant devra préciser la meilleure solution de partage des infrastructures à adopter au Mali. En effet, il existe trois catégories de partage d’infrastructure :

 

vPartage passif : il s’agit du partage des espaces physiques : sites, génie civil, locaux, pylônes, équipements d’énergie et climatisation. Les réseaux restent distincts.

 

vPartage actif RAN Sharing : il s’agit alors du partage des éléments mentionnés dans le partage passif en plus des systèmes de transmissions, les nodes B/BTS ainsi que les RNC/BSC.

 

Ce type de partage permet à chaque opérateur de :

 

o   Exploiter ses propres fréquences,

 

o   Conserver le contrôle des fonctions logiques associées (allocation et optimisation de la ressource radio, gestion de la mobilité),

 

o   Diffuser son propre code réseau (PLNM), d’où transparence vis-à-vis de l’utilisateur.

 

vPartage actif Itinérance : il s’agit du partage des éléments mentionnés dans le partage actif RAN Sharing en plus de certains éléments du cœur de réseau.

 

Ce type de partage permet à un seul opérateur d’accueillir localement les clients des autres et tous les opérateurs de :

 

o   Accéder au réseau partagé via les mêmes fréquences,

 

o   Disposer du même code PLNM.

 

Les Consultants intéressés  par le présent appel sont invités à se faire connaître auprès de l’AMRTP en adressant sous pli fermé ou par e-mail un dossier comprenant les informations suivantes :

 

-        Présentation du Consultant,

 

-        Informations administratives,

 

-        Références du Consultant au cours des cinq dernières années en relation avec l’objet de la manifestation d’intérêt.Les manifestations d’intérêt doivent être envoyées avec la mention «Audit des infrastructures des opérateurs de télécommunications» au plus tard  le 10 juin 2020 à  16 heures (TU) à l’adresse ci-après :

 

Adresse : Autorité malienne de Régulation des Télécommunications, des Technologies de l’Information et de la Communication et des Postes.

 

 Rue 360  Immeuble AMRTP,  Hamdallaye – ACI,  BP : 2206, Bamako (Mali)

 

 E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Tél : (+223) 20 70 57 00 ou (+223) 44 97 65 20

 

                                    Bamako, le ……………….                                                                            

 

         Le Président de l’AMRTP

 

 

              Cheick Sidi Mohamed. NIMAGA

 

                                                                                  Officier de l’Ordre National